Mes chers Radis, c’est avec émotion que je vous écris mon tout premier article depuis la RUSSIE ! Je suis arrivée ce matin à Moscou par le train de nuit, après avoir passé quatre superbes jours à Saint-Pétersbourg. On m’a souvent vanté les charmes de cette ville, et pourtant Saint-Pétersbourg a réussi à surpasser mes (hautes) espérances ! C’est ma-gni-fi-que. Musée de l’Ermitage, croisière de nuit sur la Neva, palais baroques, cathédrales orthodoxes aux dômes étincelants… Vite, vite, je vous raconte tout ça 🙂

Et c’est parti pour un (grand) tour !

Mardi 3 septembre. 5h du matin. Mon réveil sonne et je sursaute sur le canapé de ma sœur : j’ai donc fini par m’assoupir… J’ai cru ne jamais fermer l’œil. Je me lève à tâtons, m’habille, rassemble mes 10 kg d’affaires. Je vérifie une quinzième fois que je n’ai rien oublié, puis je claque la porte derrière moi, le cœur vrombissant. Dans le hall, j’aperçois mon reflet de tortue Quechua et fais une petite photo pour fêter ça. Fêter quoi ? Le grand départ pour deux mois de voyage en train, destination le Japon !

Marion avec son gros sac à dos le jour du grand départ

Je suis donc partie de Grenoble. A la gare, j’ai pris une navette pour l’aéroport de Genève, puis l’avion pour Saint-Pétersbourg via Varsovie. J’étais tellement mal réveillée que j’ai failli rater l’embarquement à Genève !! Pourtant, j’étais assise juste en face du guichet… Quand j’ai réalisé que plus personne ne faisait la queue, je me suis approchée du comptoir et le steward m’a dit : “c’est vous, Marion Josserand ?” Je l’ai regardé avec des yeux ronds. Je ne me savais pas si célèbre… Et mes yeux se sont encore agrandis quand il a ajouté : “ça fait trois fois qu’on vous appelle au micro, vous n’avez rien entendu ??”

Eh ben non, rien du tout. J’étais, croyez-le ou non, complètement absorbée par le tome 1 de “Guerre et Paix”. Il commençait fort, ce voyage xD

Porte du Polosaty Hostel, mon auberge de jeunesse à St Pétersbourg
Entre parenthèses, mon auberge de jeunesse à Saint-Pétersbourg était super cool !! Elle s’appelait “Polosaty Hostel”. La déco était super rigolote : rien que la porte annonçait la couleur !

Heureusement, l’arrivée à Saint-Pétersbourg s’est superbement déroulée. J’ai réussi à retirer des roubles au 3ème distributeur que j’ai essayé (un bon score, quand on se souvient qu’à Delhi aucun n’a voulu fonctionner !!). Puis je me suis procuré une carte sim russe avec la 4G illimitée (devenue officiellement ma BFF, best friend forever pour les anciens)… Et je suis même montée dans le bon bus du premier coup 🙂 Bref, no sweat, en un tour de main j’étais à l’hostel et parée pour mon grand voyage d’un mois à travers le pays !

Premier jour : Peterhof, le Versailles russe

La plus fameuse des fontaines du palais d'été de Peterhof
La plus fameuse des fontaines du palais d’été de Peterhof

C’est peut-être idiot, mais je n’ai pas passé ma première journée à visiter Saint-Pétersbourg… Car j’ai rencontré à l’auberge une petite Allemande très sympa, Ricarda, qui m’a proposé de l’accompagner à Peterhof. Ce palais d’été de Pierre le Grand, construit au XVIIIème, est réputé pour ses jardins et ses fontaines qui, paraît-il, rivalisent avec ceux de Versailles… Il fallait que j’aille voir ça de plus près !

Ricarda et moi avons donc pris un petit bus très tape-cul qui nous a emmenées en-dehors de la ville. Cela vous paraît sûrement anecdotique, mais on était extrêmement fières d’avoir pris le bon bus, au bon endroit et dans le bon sens 😉 Direction “Pieterrrgof”, comme disent les Russes !

L’entrée n’était pas donnée (900 roubles pour les jardins et 1000 pour l’intérieur du palais, soit 26 € au total…). Si c’était à refaire, je m’abstiendrais de payer pour voir les intérieurs, car j’en ai vus de bien plus beaux à l’Ermitage… Cependant, les jardins, bien plus spectaculaires et originaux, valaient le déplacement !

Certes, l'intérieur baroque n'était pas déplaisant ;)
Certes, l’intérieur baroque n’était pas déplaisant 😉
Il y avait un monde fou : j'étais coincée entre deux groupes !
Il y avait un monde fou : j’étais coincée entre deux groupes !

La Neva la nuit…

Hermitage by night :)
Hermitage by night 🙂

En rentrant le soir à l’auberge de jeunesse, j’étais crevée de toutes ces belles images, du déplacement et surtout des émotions de la journée… En effet, toute émue à l’idée que je n’allais pas revoir certains membres de ma famille pendant plus d’un an, je me mettais régulièrement à chougner au milieu des parterres de fleurs. Heureusement que Ricarda était là pour me consoler : un vrai petit ange 🙂

Bref, j’étais lessivée mais c’était la dernière soirée de Ricarda qui, après un mois en Russie, devait rentrer en Allemagne le lendemain ! Elle m’a donc convaincue de l’accompagner au centre-ville, vers 23h, pour voir les ponts s’ouvrir sur la Neva. C’est ainsi que j’ai découvert pour la première fois le centre de Saint-Pétersbourg : de nuit, tout illuminé et se reflétant dans le fleuve…

…ou comment nous ne vîmes pas les ponts s’ouvrir

Nous voulions aborder l’un des bateaux accostés près du majestueux Ermitage pour rejoindre une croisière de nuit. L’idée fixe de Ricarda était de voir s’ouvrir les immenses ponts qui enjambent le fleuve. En effet, chaque nuit, les ponts de Saint-Pétersbourg s’ouvrent en deux et se soulèvent pour laisser passer les énormes bateaux qui naviguent sur la Neva.

Toutes excitées, nous négocions le tarif du bateau (enfin, surtout Ricarda, qui maîtrise pas mal le russe) et, très fières de nous, montons sur le pont à moitié vide. Le tour démarre aussitôt et, malgré le vent frais qui nous transit, nous nous extasions sur la vue en nous jetant sur nos appareils photo. Ce qui m’a le plus marquée, c’est que nous avons commencé par longer la façade toute éclairée du palais de l’Ermitage, dont je découvrais pour la première fois la façade vert tendre. Une vue qui ne s’oublie pas, mes p’tits gars…

Aurore, bateau de guerre sur la Neva
Au passage, nous avons pu voir de près l’Aurore, GIGANTESQUE bateau de guerre de la 1ère guerre mondiale

Seul cubitus dans le borscht : notre tour s’est terminé à 00h15, alors que les ponts s’ouvrent vers 1h du matin ! Mal renseignées, les petites touristes xD Nous aurions bien-sûr pu rester pour voir la manoeuvre depuis la berge, mais j’étais gelée et épuisée… Pas de regrets, la balade était magnifique et ça me fait une bonne raison de revenir un jour 😉

Déambulations solaires et solitaires dans Saint-Pétersbourg

Les trois jours suivants, j’ai exploré Saint-Pétersbourg à pied, en solo et sous un soleil magnifique. J’ai dû en avaler des kilomètres de pavés, car j’ai marché au moins sept heures chaque jour ! La ville regorge tellement de trésors qu’on ne sait vraiment plus où donner de la tête. A chaque coin de rue, je tombais sur une nouvelle vue qui me faisait sortir mon appareil photo. Une vraie touriste, mais qui s’assume 😉 Petit reportage en images.

Ma chouchoute : la cathédrale Saint-Sauveur sur le Sang-Versé... Que j'ai surnommé en mon for intérieur "Cathédrale Pokémon" ^^ Elle n'a pas l'air tout droit sortie d'un jeu vidéo ??
Ma chouchoute : la cathédrale Saint-Sauveur sur le Sang-Versé… Que j’ai surnommé en mon for intérieur “Cathédrale Pokémon” ^^ Elle n’a pas l’air tout droit sortie d’un jeu vidéo ??
Zoom sur les bulbes
Zoom sur les bulbes
Encore une autre église (orthodoxe, bien-sûr)
Ma première vision de l'Hermitage de jour : je suis tombée dessus par hasard, au détour du Palais de l'Etat-Major ;)
Ma première vision de l’Ermitage de jour : je suis tombée dessus par hasard, au détour du Palais de l’État-major 😉
Je ne me lassais pas des vues du bord de la Neva, surtout sous ce beau soleil !
Je ne me lassais pas des vues du bord de la Neva, surtout sous ce beau soleil !
Dans le couchant, j'ai découvert la cathédrale Smolny, où la grosse cloche sonnait 18h en faisant vibrer tout le quartier et s'envoler les oiseaux...
Dans le couchant, j’ai découvert la cathédrale Smolny, où la grosse cloche sonnait 18h en faisant vibrer tout le quartier et s’envoler les oiseaux…
Dans une autre cathédrale, les fidèles faisaient la queue pour embrasser l'icône de la Vierge. Vous remarquerez que, dans les églises orthodoxes, les femmes se voilent la tête.
Dans une autre cathédrale, les fidèles faisaient la queue pour embrasser l’icône de la Vierge. Vous remarquerez que, dans les églises orthodoxes, les femmes se voilent la tête.
Et enfin, ma chouchoute : la très rococo cathédrale St Nicolas :)
Et enfin, ma chouchoute : la très rococo cathédrale St Nicolas 🙂
Sa pointe aperçue de loin, par-dessus l'un des nombreux canaux qui serpentent dans la vieille ville
Sa pointe aperçue de loin, par-dessus l’un des nombreux canaux qui serpentent dans la vieille ville

Une journée pluvieuse à l’Ermitage et à l’opéra

Drapeau russe sur le toit de l'Hermitage

Le seul jour où il n’a pas fait beau, c’est-à-dire vendredi, j’avais prévu le coup : hop, c’est parti pour sept heures à l’Ermitage ! Cet immense musée, réparti sur cinq bâtiments à travers la ville, faisait partie de la liste des choses que je voulais absolument voir en Russie. Eh bien, je me suis fait plaisir en y passant la journée entière 🙂

Les intérieurs du Palais de l'Hermitage étaient aussi grandioses que les collections elles-mêmes. Chaque salle était marquée par une époque et un style particulier, comme le baroque ou le néo-classique.
Les intérieurs du Palais de l’Hermitage étaient aussi grandioses que les collections elles-mêmes. Chaque salle était marquée par une époque et un style particulier, comme le baroque ou le néo-classique.

Pour seulement 700 roubles (moins de 10 €) s’offraient à moi les intérieurs sublimes du Palais d’Hiver, les sculptures antiques, les sarcophages, les Da Vinci, et surtout les Gauguin, les Monet, les Degas, les Cézanne, les Matisse… Avec mon petit audioguide, j’aurais pu y passer une semaine. Ce n’est que grâce à une discipline de fer que j’ai pu voir tout ce que je souhaitais avant 18h !

L'aigle à deux têtes du tsar était bien entendu omniprésent...
L’aigle à deux têtes du tsar était bien entendu omniprésent…

Et pour finir en beauté cette journée, je suis allée voir le ballet “Don Quichotte” au très ancien Théâtre Michel (Mikhailovsky). Ce ballet classique, chorégraphié au XIXe s. par le célèbre et bien-nommé Marius Petipa, est réputé pour sa difficulté technique…

Bien que j'aie réservé un mois à l'avance, j'ai eu une des dernières places. Ce sont les moins chères, tout en haut...
Bien que j’aie réservé un mois à l’avance, j’ai eu une des dernières places. Ce sont les moins chères, tout en haut…

Et c’était du très beau spectacle ! D’autant plus que je ne m’attendais pas à voir un vrai âne et un vrai cheval sur scène xD Le danseur principal avait en outre l’air d’être une vraie star, car les spectateurs l’acclamaient dès qu’il mettait un orteil sur la scène. D’ailleurs, je n’avais jamais vu autant d’ambiance dans un opéra : c’était la soirée d’ouverture et les gens étaient A FOND ! Il y a eu au moins une dizaine de rappels pour le salut, alors que la salle était petite. Bonne ambiance, quoi 🙂

Un des nombreux saluts à la fin de la représentation du ballet "Don Quichotte" (à ce moment-là on avait le droit de faire des photos)
Un des nombreux saluts à la fin de la représentation du ballet “Don Quichotte” (à ce moment-là on avait le droit de faire des photos)
Il y a eu deux entractes. J'ai craqué et je me suis laissée tenter par des toasts au saumon fumé et aux œufs de saumon (d'ailleurs appelés "ikra", comme en japonais !)
Il y a eu deux entractes. J’ai craqué et je me suis laissée tenter par des toasts au saumon fumé et aux œufs de saumon (d’ailleurs appelés “ikra”, comme en japonais !)

Mon premier train de nuit en Russie !!

Après ces quatre jours à Saint-Pétersbourg, il était temps de continuer mon chemin. Hier soir, je me suis donc rendue à la gare “Moskovskaïa” pour prendre mon tout premier train de nuit ! Direction Moscou, d’où je vous écris à présent cet article. Je n’ai pas été déçue du voyage, c’est le moins qu’on puisse dire 😉

En ce samedi soir, il y avait foule à la grande gare de Moskovskaïa
En ce samedi soir, il y avait foule à la grande gare Moskovskaïa

A ma grande surprise, le train était flambant neuf et d’un luxe que je n’attendais pas du tout en 2nde classe. Tout était d’une propreté impeccable, des draps blancs aux moquettes rouges en passant par l’uniforme de la provodnitsa (cheffe de bord). Cette dernière était d’ailleurs aussi acariâtre que le dit la légende – apparemment c’est une tradition des chemins de fer russes de tirer la tronche ! Mais je tiens à préciser que, contrairement à ce qu’on m’avait annoncé, j’ai trouvé les gens globalement très aimables depuis le début de mon voyage. Même si les fonctionnaires sont, effectivement, plutôt durs à cuire… 😉

Chacun d’entre nous a même eu droit à une petite serviette, des chaussons, une brosse à dents, du dentifrice et… un chausse-pied jetable xD Chacun ses priorités, j’ai envie de dire. Croyez-moi ou non, je n’ai jamais vu des toilettes de train aussi propres et il y avait DES DOUCHES. Comme je vous le dis.

Mon trajet de Saint-Pétersbourg à Moscou a duré neuf heures, de 23h30 à 8h30 du matin. Et, sans mentir, j’ai trouvé que ça passait trop vite !! Pourquoi ? Parce que moi, la grande insomniaque, j’ai dormi comme un bébé. Les draps sentaient bon, la couette et l’oreiller étaient moelleux, la cabine était sombre et silencieuse… Et surtout, j’étais bercée par le ronronnement du train ! Vraiment, j’ai ADORE.

Pour ne rien gâcher, les trois personnes avec qui j’ai partagé la cabine étaient très gentilles. Il y avait un jeune couple et un commercial, Maxim, qui parlait un peu anglais et m’a prise sous son aile. Heureusement qu’il était là pour me traduire les questions que me jetait la provodnitsa… Grâce à lui, j’ai pu commander un thé et un gâteau de fromage blanc pour le petit déj (c’était ça ou crêpe fourrée à la viande hachée). Qu’on nous a d’ailleurs livré à 7h30 tapantes (c’est le cas de le dire puisqu’ils ont frappé à la porte), ce qui nous a fait office de réveil !

Le détail qui tue : la tasse à thé frappée du logo des chemins de fer russes ! Quelle classe.
Le détail qui tue : la tasse à thé frappée du logo des chemins de fer russes ! Quelle classe.

Oui, vraiment, 20/20 pour les chemins de fer russes. Vivement le trajet pour Kazan de jeudi ^^

Mais d’ici-là, mes chers Radis, il me reste quatre bons jours pour découvrir Moscou ! Je m’en vais de ce pas faire mon petit programme. Paka!

Cet article a 26 commentaires

  1. J’adore te lire ! Le voyage en train commence bien, ça a l’air effectivelent assez luxueux en fait !! Va falloir te mettre vite fait au russe si tu ne veux pas te retrouver avec une crème à la viande de bon matin xD

    1. Mais figurez-vous que je m’y suis mise 😉 Je fais ma petite séance de Duolinguo tous les jours !! Je suis trop contente, car j’ai toujours voulu apprendre le russe sans avoir jamais osé m’y attaquer. Pour l’instant je galère, mais en un mois d’immersion j’espère bien atteindre un petit niveau…

  2. Super départ ! 🙂
    Moi j’aurais peut être pris la crêpe à la viande ^^
    Bisous et rendez-vous à Moscou alors.

    1. En fait il avait l’air pas mal ce “blini” à la viande ! C’est juste que je sature un peu du régime carné à la russe… Je suis plutôt légumivore, moi 😉

  3. Rohlàlà ça donne envie de te rejoindre !!!
    Assortir du bleu pâle à du doré qui blingue, voilà en fait je suis à la mode russe moi !

    1. ça c’est sûr, tu ADORERAIS St Pét’ et, je peux déjà te le dire, Moscou !!! J’ai bcp pensé à toi, à Maman et à Mamie en visitant l’Hermitage (surtout la partie impressionnisme) 🙂

  4. Quelle beauté ce ciel de St Petersbourg ! Ah la la! Jolie entrée en matière. ..j ai encore plus envie de visiter l Hermitage.Bravo pour tes photos. Te voilà à Moscou..La place Rouge était vide , devant moi marchait……Marion! Qu’il était joli mon guide, Marion, Marion ! :))

  5. PS : C est plutôt cocasse de manquer de rater son vol pour la Russie en étant absorbée par Guerre et Paix ! Excellent début du roman de ton aventure.vivement la suite. ..

    1. Il n’en finit plus ce bouquin, ça fait au moins un mois que je suis dessus… Mais j’en suis à 94%, j’en vois le bout ! Pas sûr que j’aurai la motiv’ pour les deux autres tomes xD

  6. Que ça fait du bien de te lire ma chérie ! J’arrive pas encore à réaliser que tu es à l’autre bout du monde… En tout cas, je suis ravie que tout se passe bien. Tes photos et ton récit font vraiment envie ! J’ai hâte de lire la suite de tes aventures. Je t’aime et t’embrasse fort <3

    1. Merci ma Chlo <3 <3 <3 En effet, je recommande vivement à tous ceux qui hésitent de se précipiter à St Pét' et Moscou, ça vaut vraiment le détour !!

  7. Whaou que de vent dans les cheveux ce début de voyage!
    Quelle tension dans ces formes de coupoles, vibrant.
    Je pense bien a toi!!

    1. Moi aussi je pense bien à vous 🙂 oui on ne s’en lasse tout simplement pas, de ces coupoles !

  8. Quel beau debut de voyage, Marion! Nous sommes si heureux pour toi, et attendons impatiemment la suite! Tu en auras des souvenirs pour toute la vie, et plus! Grosses bises

  9. Dear Marion,

    Loved to see the pictures and feel there with you with your explanations that come from your heart when discovering the beauty of St Petersburg❤️🤗💖

    1. Thank you Henri & Maria! I’m so glad to be able to share these special moments with you all 🙂

  10. Nous entrons de plein fouet dans ton roman. Très belles photos dit gr Pa très content,
    ça ravive nos émotions savoureuses de voyages “non accompagnés. ”
    Nous nous délectons avec toi.
    Tendrement.

    1. Ah oui, je pensais bien à vous et vous imaginais bravant la tempête… Il paraît que j’ai eu beaucoup de chance avec le temps, car St Pét’ est plutôt une ville pluvieuse ! Comme ça, vous aurez vu les deux : avec et sans soleil 😉

  11. WOW !! encooooore Marion, j’adore te lire (et quelles belles photos!) profite un max.

    1. Merci Marie, c’est toujours un grand plaisir d’écrire en pensant à vous tous 🙂 🙂 🙂

  12. Tu es ma star !!!
    Je te le redis: quel courage de réaliser cette aventure 😀
    Sacrés récits… je t’imagines tout à fait dans les situations que tu décris!
    Bisous

    1. Merci Clém !! Les premiers jours n’étaient pas les plus faciles, mais je suis fière d’arriver à dépasser mes peurs et mes coups de blues 🙂 Je sens que je suis en train de vivre qq chose d’important pour moi…

  13. coucou marion, c’est de vouzon que je prend connaissance du début de ton merveilleux voyage,cela m’a beaucoup émue car nous avons, avec papy, visité les sites que tu as pu voir, nous avons dormi près du palais au style très original à St pétersbourg. je continue la lecture, en route pour Moscou !
    à bientôt gros bisous de mamie

    1. Oh oui, moi aussi j’ai BEAUCOUP pensé à vous ! Je vous imaginais en train de parcourir les mêmes rues, et surtout je te voyais en train de t’extasier sur les impressionnistes de l’Ermitage… Je te fais de grooooos bisous

Laisser un commentaire

Fermer le menu