Oui, oui, j’assume de dire que j’ai trouvé le meilleur restaurant japonais de Lyon 🙂 Je n’ai pas mangé dans TOUS les restos nippons de la ville, mais j’en ai testé un paquet, et par ailleurs je commence à en connaître un rayon sur la cuisine japonaise ! Si vous allez manger chez TOMO, je peux vous garantir sans rougir une expérience à la fois gastronomique et authentique, qui fait honneur aux véritables saveurs du Japon. Que vous cherchiez à retrouver le goût d’un voyage passé ou rêver d’un autre à venir, vous trouverez le Japon dans vos nombreuses petites assiettes 😉

Pour l’instant, je n’ai pas trouvé de meilleur restaurant japonais à Lyon. Depuis mon premier séjour lyonnais en 2015, cela fait déjà trois fois que je vais manger chez TOMO. À chaque fois, j’y ai emmené une personne différente : petit ami, grande copine, et tout dernièrement ma maman. Trois excellents repas, trois beaux souvenirs. En une soirée chez TOMO, nous n’avons pas mangé un seul sushi surfait, ni une seule brochette douteuse, non ! Nous avons frissonné du plaisir mystérieux du umami

TOMO (7 rue Pierre Corneille, Lyon 6), temple de la saveur umami

Le créneau de TOMO, resto assez chic, c’est la cuisine japonaise traditionnelle, avec un très léger twist de modernité. Mais attention, ce n’est pas de la cuisine « fusion » (que j’adore aussi, mais là n’est pas le propos) : on parle bien de saveurs typiquement japonaises ! Et c’est ça que j’adore chez TOMO : dès qu’on met un pied à l’intérieur, on est assailli de parfums si japonais qu’on se sent immédiatement transporté. Aller là-bas, c’est presque difficile pour moi, tellement ça me rend nostalgique du Japon. Saveurs travaillées, présentations délicates, contrastes de températures… C’est un rodéo de sensations garanti, mieux que Walibi !

Une entrée d’une extrême délicatesse : St-Jacques et hokki crus sur lit de légumes marinés. Le tout parfumé à la feuille de shiso et à la prune salée.

Et ce qui stimule le plus les papilles dans ce beau restaurant, c’est le bouillon dashi maison de la patronne. Un bouillon de ce genre fait maison, c’est peu courant et ça change TOUT… Car le dashi constitue la base incontournable de 90 % des plats japonais. C’est ce qui donne ce bon petit goût de reviens-y, cette sapidité qui tapisse le palais, bref c’est ce qui apporte la fameuse saveur umami. En général, le dashi est préparé à partir de bonite fumée (katsuobushi) et d’algue de type varech (kombu). On les fait longuement bouillir et on obtient un bouillon translucide qui regorge de saveur umami.

Eh bien, le dashi de TOMO est absolument fabuleux ! Il est assez fumé, très long en bouche, hyper gourmand. C’est une saveur qui vous serre le cœur, tant elle est réconfortante et nostalgique à la fois. L’effluve des cuisines des mamies japonaises…

Deux fondateurs japonais qui-n’en-veulent

Ici, pas de mamies : en effet, ce sont deux Japonais en pleine force de l’âge qui ont fondé ce restaurant au cœur de Lyon. Autant vous dire qu’ils sont adorables : ils font honneur au légendaire sens de l’hospitalité nippon ! Chez TOMO, on est aux petits soins. Il y a quelques jours, ils se sont empressés de remplacer le canard du menu par de délicieuses boulettes de thon à la ciboule et au gingembre, parce que ma maman ne mange pas de viande. Trop chou ! Je ne vous parle même pas de leur accent japonais, trop mignon, bien-sûr… 😉

J’ai aussi beaucoup apprécié la (minuscule) cuisine ouverte, où l’on pouvait apercevoir la cheffe qui s’affairait seule au poste. Je n’ai pas osé aller lui serrer la pince, j’aurais peut-être dû !

Deux menus à six plats qui vous embarquent pour un voyage plein de (bonnes) surprises

Attention : TOMO, ce n’est pas une gargote de quartier où on se gave de sushi bas de gamme pour dix euros… C’est une adresse des grands jours ! On peut certes y commander toutes sortes de plats à la carte, mais je vous recommande TRÈS chaudement de prendre un des deux menus à six plats.

Pourquoi ? Parce qu’on se laisse porter, on est surpris à chaque nouveau petit plat que l’on pose devant nous, on va d’émerveillement en émerveillement… Et ça donne une soirée délicieusement rythmée, où on se sent vraiment aux petits soins (“oui, oui, continuez à m’apporter à manger, ne vous arrêtez surtout pas !!”).

Il y a le “menu du marché”, à 36 €, et le “menu dégustation”, à 49 €. J’ai testé les deux et je trouve que tous deux sont d’un rapport qualité-prix exceptionnel. On nous sert de très beaux produits, avec un soin aigu du détail, des saveurs subtiles, de la jolie vaisselle japonaise…

Voici quelques-uns des plats qui m’ont marquée lors de mon dernier passage :

Chawanmushi : flan extra-fondant au bouillon dashi, crabe des neiges, champignons shiitake et haricots edamame.

Mon plat préféré, absolument FABULEUX ! Tempura de daurade servi dans un bouillon dashi parfumé au citron yuzu, accompagné d’aubergines et de radis daïkon fondants, ainsi que de pois gourmands. Un plat exceptionnel : le bouillon maison, la daurade parfaitement cuite, la panure croustillante, les légumes gorgés de bouillon…

Crème brûlée au thé torréfié (hôjicha) : une recette que j’essaye de copier depuis des années 😉 Désolée pour la vilaine photo, il n’y avait presque plus de lumière !!

Une adresse encore confidentielle…

Chuuuut, ça reste entre nous… TOMO, ce n’est pas encore si connu que ça à Lyon ! En plus, je dois avouer que c’est difficile d’y entrer par hasard. Le quartier n’est pas exactement un lieu de balade du samedi soir, l’enseigne est assez peu lisible et la déco, très épurée, est malheureusement moins engageante que leur délicieuse cuisine.

Ceci étant dit, il n’y a pas énormément de place, alors pensez quand même à réserver… Surtout le weekend. Ne vous laissez pas décourager par leur site tout moche, car il n’est en rien à l’image du resto !

Et vous les p’tits radis, quels sont vos restos japonais préférés, à Lyon ou ailleurs ?

Cet article a 9 commentaires

  1. Soeurette

    Oh ben zut, je crois que tu vas être obligée d’y retourner avec moi dans 10 jours… Ahlàlà, c’est dur :p
    Ca m’a fait très trèèèès envie ! Et la prochaine fois que tu viens à Grenoble on teste celui qui est à coté du Jardin de Ville, je t’attends pour y aller !

    (et bien sûr que mon langage est fleuri, à chaque fois que j’ouvre la bouche des pétales de roses en tombent)

    1. Marion

      Ah oui le pti japonais du jardin de ville il m’a bien fait de l’œil !! Elles ont l’air trop mignonnes les deux jeunes femmes qu’on a vues la dernière fois 🙂

      Oouuups, maintenant que j’ai écrit cet article, tout le monde veut que je l’emmène chez TOMO… C’est mon banquier qui va être content xD

  2. Hildegard

    Aaaaah oui! C’était trèèèès bon. Quel voyage gustatif!Avec Marion qui analysait la composition des plats 🙂 Mes deux plats favoris parmi une succession de déliciosetés: Les coquillages et ensuite le flan au crabe: miam miam miam! Merci Marion pour cette découverte!

    1. Marion

      My pleasure 🙂

  3. Chlo

    Ohlalaaaaaaa mais ça fait tellement envie !!
    Il faut ABSOLUMENT qu’on y aille quand je descendrai te voir. Obligatoire. Not negociable.
    J’en ai les papilles qui frétillent d’avance regardant ce menu *o*

    1. Marion

      Hahaha je crois qu’il va falloir que je leur demande de me faire une carte de fidélité !!!
      Viens quand tu veux ma Chlo <3

Laisser un commentaire