Hm ? Pas encore meilleurs amis avec le halloumi ?

Ou bien, comme ma chère amie Maud, à qui j’ai posé cette même question hier : est-ce que vous en avez ramené VINGT paquets dans votre valise lors de votre dernière virée en Angleterre, car ils en vendent chez Tesco ? 😉 (histoire véridique)

Si je vous parle de ce FABULOUS fromage chypriote, c’est parce qu’hier je suis allée manger chez Sassoun, le super traiteur arménien tout près de mon boulot (très bonne adresse, j’y reviendrai dans un prochain article) et… ô surprise, ces gens de bien vendent du halloumi !!!

J’étais excitée comme une puce (oui, la nourriture provoque chez moi des réactions intéressantes) et je me suis empressée d’en acheter un paquet. Je souriais tellement fort à la vendeuse qu’elle m’a regardée bizarrement ; elle a dû penser que je me payais sa tête. Mais comprenez-moi : la dernière fois que j’avais réussi à mettre la main sur du halloumi, c’était il y a au moins un an, quand j’habitais en Allemagne. Ils en vendaient pendant un temps limité dans la supérette où j’allais souvent… Et à l’époque c’était aussi la fête dans ma tête car, à ce moment-là, ça faisait déjà six mois que j’avais découvert le halloumi, je n’en avais mangé qu’une fois et je rêvais d’en retrouver.

“Heu… Et donc, c’est quoi le délire avec le halloumi ?”

Le halloumi, c’est un fromage chypriote qu’on achète sous vide, dans son jus, et qui de l’extérieur ressemble fort à de la feta. Mais c’est un PIEGE : ça n’a ni la texture, ni le goût de la feta ! C’est assez ferme (ça pourrait rappeler la texture du tofu ferme), ça couine même sous la dent (exceptionnel !) et ça a un goût très doux, assez salé, incroyablement rond en bouche et méga reviens-y. Bref, c’est blindé de umami (la fameuse 6ème saveur japonaise, qu’on appelle aussi sapidité et que l’on pourrait qualifier de “délicieuseté”). C’est surprenant parce que ça n’a l’air de rien et en fait c’est HYPER bon. On peut plus s’arrêter d’en manger, tout le paquet y passe !!

Et devinez où j’ai découvert ce magic fromage originaire de Chypre ?

Je vous le donne en mille… au Japon, what else 😉 Pourtant, au Japon le halloumi est encore plus difficile à trouver qu’en France. Je m’explique.

C’était en novembre 2016, le soir où mon amie Margot et moi sommes arrivées chez notre quatrième hôte de wwoofing*, une mini-ferme perdue au sud de la mystérieuse île de Shikoku (au Japon, donc). Cette ferme d’agrumes traditionnels japonais bio (en particulier les délicieux yuzu) était tenue par deux femmes : une Japonaise, Tomoko (alias Tommy), et une Australienne, Vienessa (alias Vie), tombée amoureuse de ce bout de Japon bien paumé. Vie revenait tout juste de longues vacances en Australie et en avait ramené ce qui lui manquait le plus au Japon : un immense plateau de fromages ! (comme on la comprend) Et parmi eux, vous l’aurez deviné : un paquet de halloumi.

Dans la ferme à yuzu de Tommy & Vie à Kouchi, sur l’île de Shikoku (Japon). Le récit complet de ce magnifique séjour se trouve sur mon blog de voyages au Japon !

Nous voilà donc tout juste arrivées chez Tommy et Vie et, pour notre premier soir, nous tombons en pleine fête de retour de vacances de Vie. Pour l’occasion, les filles avaient organisé une grande fiesta en mode barbecue-bio-guitares-Japonais-baba-cool, c’était super cool 🙂 Et c’est donc là que j’ai mangé du halloumi pour la première fois de ma vie !

Car le halloumi, figurez-vous que c’est comme ça que c’est le meilleur : coupé en tranches de 1 cm, grillé au barbecue et arrosé de jus de yuzu fraîchement pressé !!! (ou bien, comme je l’ai fait hier, un bon jus de citron de Sicile fera magnifiquement l’affaire)

C’était le début d’une grande histoire d’amour avec le halloumi. Pendant deux ans, ç’a été une relation à distance, on arrivait à se croiser à peine une fois par an… Mais maintenant que je sais qu’ils en vendent chez Sassoun, je pressens que les fiançailles sont pour bientôt 😉

*Wwoofing : volontariat trop génial dans des fermes bio trop cool à travers le monde

Dites-moi, chers amis radissants : connaissiez-vous donc le halloumi ??

Cet article a 8 commentaires

  1. Hildegard

    Je ne connaissais pas, mais je suis très curieuse de goûter!

  2. Soeurette

    Ouuuuh je ne connaissais pas, mais du coup je me demande si je peux en trouver à Grenoble !
    Ce soir je teste la “Green Goddess”, une trempouillette pour légumes aux herbes, oignon vert, yaourt et ail 😉

    1. Marion

      Tiens c’est marrant, ta green goddess ça ressemble étonnamment à la “grüne Sauce” (sauce verte), une spécialité de Francfort qu’on prépare au printemps ! On en avait fait avec Christian, ça se mange avec des œufs durs et des patates vapeur… C’est bon 🙂

      1. Hildegard

        J ai goûté, c est délicieux 🙂

  3. Laurent

    Viens faire un tour à Berlin, tu trouveras du Halloumi frit à toute heure du jour ou de la nuit ;). Dans du pain façon kebab ou dans une assiette mixte avec Falafel et Hummus.

    1. Marion

      Haha merci pour le tuyau Laurent 😉 en effet ça fait longtemps que j’ai envie d’aller traîner mes fourchettes à Berlin !!!

Laisser un commentaire