Mais que faire avec des blettes ??

J’ai une pensée pour mon ancien collègue Mikaël, qui s’était inscrit à l’AMAP du boulot : il ne savait jamais quoi faire avec toutes les blettes qu’on lui donnait. Et je suis sûre qu’il n’est pas le seul, le Mik ! Les maraîchers bio ne se lassent pas de ce légume qui pousse si bien dans nos contrées. Mais quand on a fait trois quiches et quatre gratins aux blettes dans le mois, ça nous arrive tous de saturer…

Pour ma part, je suis une fois de plus allée chercher mon inspiration au Japon. Et c’est ainsi que j’ai inventé cette recette SIMPLISSIME, rapide, goûteuse et originale pour accommoder les blettes ! Mik, cet article t’est dédié 😉

Ingrédients : le secret est dans l’assaisonnement !

  • 1 grosse botte de blettes toutes fraîches
  • 2 belles gousses d’ail
  • 1 CC de dashi en poudre (bouillon japonais à la délicieuse saveur umami, que vous pouvez éventuellement remplacer par un mélange de sauce soja et de fumet de poisson)
  • 1 CS huile d’olive pour la cuisson
  • 1 CS de graines de sésame
  • 1 CS de mirin (vin de riz japonais, très sucré, qu’on peut remplacer par 1 CC de sucre brun et trois gouttes de vinaigre)

Préparation : plié en 20 minutes 😉

Découpe : 5 min

On découpe les blancs et le vert à part, car le temps de cuisson n'est pas le même. En effet, si on met les verts dès le début, les feuilles réduisent complétement et on perd leur belle texture fondante !
On découpe les blancs et le vert à part, car le temps de cuisson n’est pas le même. En effet, si on met les verts dès le début, les feuilles réduisent complétement et on perd leur belle texture fondante !
  1. Rincer soigneusement les blettes
  2. Retirer les trognons et les parties abîmées ou filandreuses
  3. Découper à part la partie verte (en gros tronçons de 5 cm) et la partie blanche (en fines tranches de 1,5 cm)
  4. Éplucher les gousses d’ail, retirer les germes (ça fait roter) et hacher l’ail

Cuisson : 15 min

Quand les blancs sont bien dorés, on déglace avec le dashi et le mirin avant d'ajouter l'ail et les verts de blettes. Cette technique permet d'allier une certaine caramélisation avec des verts encore tendres en bouche. Miam miam miammmmm
Quand les blancs sont bien dorés, on déglace avec le dashi et le mirin avant d’ajouter l’ail et les verts de blettes. Cette technique permet d’allier une certaine caramélisation avec des verts encore tendres en bouche… Miam miam miammmmm
  1. Dans la poêle chaude, toaster à sec les graines de sésame pour les colorer
  2. Ajouter l’huile d’olive et, dès qu’elle est chaude, les blancs de blettes
  3. Faire dorer les blancs sur feu vif pendant env. 7 min
  4. Ajouter d’un coup l’ail, les verts de blettes, le dashi, le mirin et 10 cl d’eau
  5. Couvrir et laisser cuire à feu moyen pendant env. 7 min de plus (remuer de temps en temps)
  6. Quand le jus est absorbé, c’est prêt 🙂
Cette poêlée de blettes est délicieuse sur un riz basmati. La petite touche finale au moment du service : une pincée de sésame noir, pour le goût et la déco...
Cette poêlée de blettes est délicieuse sur un riz basmati. La petite touche finale au moment du service : une pincée de sésame noir, pour le goût et la déco…

Et hop, plus qu’à déguster ! Testez, vous m’en direz des nouvelles 🙂

Cet article a 2 commentaires

  1. Miamiam ! Si on a encore des bettes sur le marché demain : je tente la recette:)

Laisser un commentaire

Fermer le menu