Salut les Radis,

Aujourd’hui je voudrais partager avec vous une GROSSE décision que j’ai prise tout récemment. J’en frémis, à la fois de trouille et d’excitation… Cette grande décision, c’est celle de réaliser dans les mois qui viennent, non pas un, non pas deux, mais TROIS de mes plus grands rêves. Oui, je pèse mes mots. Je le sens intimement : le moment est venu pour moi 🙂

Mes trois rêves pour l’année à venir

Rêve n°1 : parcourir 9000 km dans des trains à couchettes et, un beau jour, m’apercevoir que je suis en Asie

Le premier de mes trois rêves, c’est de prendre le train entre Saint-Pétersbourg et Pékin, en passant par Moscou, la Sibérie, le lac Baïkal, les steppes de Mongolie et la Grande Muraille de Chine. Deux mois de “backpacking“, trois visas, sept fuseaux horaire, neuf-mille bornes et approximativement cent-quarante heures de train (le pied !!! J’ADORE prendre le train). Un voyage que je préparais depuis longtemps, sans savoir vraiment quand j’allais le faire… Mais ça y est, c’est décidé : ce sera cette année, en septembre et octobre.

Prendre le train dans un pays étranger, ça laisse toujours des souvenirs marquants. A la gare d'Old Dehli, personne ne semblait s'enquiquiner à prendre les escaliers... Même les mémés traversaient les rails à l'arrache !!
Prendre le train dans un pays étranger, ça laisse toujours des souvenirs marquants. A la gare d’Old Dehli, personne ne semblait s’enquiquiner à prendre les escaliers… Même les mémés traversaient les rails à l’arrache !!

Le voyage durera de six à huit semaines, selon le temps que je décide de passer en Mongolie et en Chine. On devrait ainsi tourner autour d’un mois en Russie, dix-quinze jours en Mongolie et dix-quinze jours à Pékin… Il faut encore que j’affine tout ça, mais le principal c’est que ma décision est fermement prise, et j’en suis tellement contente !!

Rêve n°2 : vivre et travailler au Japon pendant un an et ENFIN parler japonais couramment

Ensuite, mon voyage s’enchaînera tout naturellement sur un deuxième rêve qui me tient à cœur depuis bien des années : ALLER VIVRE AU JAPON !! C’est un vieuuuux rêve ; je suis déjà allée au Japon deux fois, mais pour des périodes plus courtes (respectivement 3 et 8 semaines), et je n’ai jamais réussi à parler japonais vraiment couramment. Sans compter qu’il me reste énormément de régions à découvrir ! Croyez-le ou non, mais par exemple je n’ai jamais fichu les pieds à Tokyo…

Je prendrai donc l’avion fin octobre à Pékin pour rejoindre l’archipel nippon en quelques heures seulement, avec l’intention d’y rester entre six et douze mois. Là encore, il faut que je réfléchisse à mon itinéraire et à mon programme, mais ce qui est certain c’est que je serai au Japon au moins de novembre 2019 à la fin du printemps 2020.

A l'aventure sur les "pas japonais" des sublimes jardins d'Heian Jinguu, à Kyôto, en un doux automne 2016...
A l’aventure sur les “pas japonais” des sublimes jardins d’Heian Jinguu, à Kyôto, en un doux automne 2016…

Pour cela, je vais faire une quatrième demande de visa (en plus de la Russie, la Mongolie et la Chine -_-“) pour obtenir un visa vacances-travail. Ce visa spécial est permis par un accord bilatéral entre la France et le Japon. Il est gratuit, peut être obtenu une seule fois dans la vie et uniquement avant l’âge de 30 ans… Pourquoi c’est trop cool ? Parce qu’il permet de rester au Japon jusqu’à douze mois, en alternant tourisme et petits boulots visant à financer le voyage ! J’ai l’immense chance d’avoir cette possibilité en tant que Française, comment ne pas m’en emparer ??

Mon intention est donc d’alterner tourisme, wwoofing, petits boulots et autres formes de volontariat (comme www.workaway.info). Cela me permettra de rester au Japon le plus longtemps possible sur un budget très réduit, tout en apprenant le japonais et en parcourant les nombreux coins qu’il me reste à découvrir 🙂

Rêve n°3 : écrire un roman… ?

Pour l’instant, je vais me permettre de rester assez vague concernant ce troisième rêve. En effet, selon moi c’est certainement le plus incertain et le plus difficile à réaliser des trois… Et ça reste pour moi un projet à haut risque de pétage de gueule ! ^^” Je dirai donc simplement qu’en 2019 je me suis fait à moi-même la promesse solennelle d’ESSAYER d’écrire un roman. Car oui, j’ai un projet de roman qui me poursuit depuis un bon moment, et il est grand temps que je m’y mette sérieusement… Donc voilà, on va tester et on verra bien ce que ça donne 🙂

Mais au fait, comment choisit-on ses rêves ?

Que c’est dur de faire des choix !!!

Comment connaît-on ses rêves ? Et surtout, comment les priorise-t-on ?? Quand j’ai terminé mon dernier CDD il y a un peu moins de deux mois, je me suis retrouvée avec un large éventail de choix face à moi. Il me fallait trancher : allais-je partir en vacances, quelques semaines, quelques mois ? Allais-je chercher un CDI en France, et si oui, dans quel domaine ? Allais-je enchaîner sur un nouveau CDD, déménager à nouveau, changer de ville ? Allais-je chercher du travail à l’étranger, repartir en Allemagne, bosser pour la première fois au Royaume-Uni, partir sur le terrain avec une ONG… ? Et quid de mes autres projets, plus personnels, tels que ce blog, mais aussi mes autres projets d’écriture, plus intimes, plus secrets ?

Une multitude de petites effigies du dieu-lapin à Kyôto. Elles portent bonheur !
Une multitude de petites effigies du dieu-lapin à Kyôto. Elles portent bonheur !

J’ai ainsi passé quelques semaines à réfléchir intensément à toutes ces questions. J’essayais de ne pas me laisser submerger par la multitude des possibilités et par le si bien-nommé “embarras du choix”… Pour m’aider dans ma décision, j’ai soigneusement listé mes besoins : besoin de sécurité, besoin de surprise, besoin d’apprentissage et bien d’autres. Je les ai priorisés, puis classés selon qu’il s’agissait de besoins immédiats (comme le besoin de vacances !), à moyen terme (comme découvrir de nouvelles choses) ou à long terme (comme me poser dans une ville à mon goût).

Cultiver son jardin intérieur… pour s’étonner de ce qui y pousse

J’ai aussi alimenté mes réflexions de recherches diverses : sur les pays que j’envisageais de visiter, sur les offres d’emploi disponibles en France et à l’étranger, sur les formations qui pouvaient m’intéresser, etc. Et, pendant ces semaines de profonde introspection, j’ai veillé à prendre soin de moi, à beaucoup me reposer, à passer du temps avec mes amis et ma famille. J’ai même passé quelques jours à Varsovie pour danser le swing avec ma chère amie Mouth, ainsi que divers Tchèques et autres Lituaniens 😉

Il faut cultiver notre jardin.

Voltaire, “Candide ou l’Optimisme”
Tout comme au Taj Mahal, les motifs en "pietra dura" (marquèterie de pierres semi-précieuses) du Fort d'Agra imitent les jardins du Paradis.
Tout comme au Taj Mahal, les motifs en “pietra dura” (marquèterie de pierres semi-précieuses) du Fort d’Agra imitent les jardins du Paradis.

Cette citation très banale de Voltaire, que je connaissais depuis la 5ème, a enfin pris tout son sens pour moi au cours de ce processus. Ce dernier m’a en effet permis de “cultiver mon jardin intérieur” et d’observer tranquillement ce qui voulait bien y pousser. Certains d’entre vous le savent sûrement : je pratique la méditation à peu près quotidiennement depuis maintenant deux ans. Or, il y a deux semaines, j’ai fait une session de méditation au cours de laquelle j’ai senti une douce lucidité m’envahir. Quand la séance a été terminée, j’ai réfléchi très intensément pendant au moins une demi-heure. Assise sur mon canapé, à parler toute seule comme une siphonnée… 😉

Et soudain, tout m’a semblé d’une clarté simplissime ! Je savais EXACTEMENT ce que j’avais à faire, quand, où et pourquoi. Les questions s’étaient toutes changées en réponses. J’ai saisi un papier brouillon et un stylo et, en quelques lignes, j’ai décrit le petit programme que je vous ai exposé au début de cet article.

Bouddha géant dans les ruines de Sukhothaï, en Thaïlande. Vous aussi, vous trouvez qu'il a un faux air de Homer Simpson ??
Bouddha géant dans les ruines de Sukhothaï, en Thaïlande. Vous aussi, vous trouvez qu’il a un faux air de Homer Simpson ??

Je suis morte de trouille. Alors, pourquoi cette triple décision ?

Je vous l’ai dit : ce plan pour les douze à dix-huit mois à venir m’est apparu comme une évidence. Cependant, elle n’avait rien d’une révélation divine, puisque j’y avais bien travaillé. C’était la récolte d’un patient travail de labourage, ratissage, arrosage et élagage de mon petit potager psychique. Je suis donc assez au clair sur les raisons pour lesquelles ces projets sont les bons, pour moi, aujourd’hui…

  • J’ai étudié le japonais pendant trois ans, d’arrache-pied, sans jamais parvenir à le parler couramment… J’ai une revanche à prendre sur cette langue magnifique. Et si je peux chopper quelques bases de russe au passage, ça ne mangera pas de pain 🙂
  • C’est le moment ou jamais : je le sens, le timing est extrêmement propice pour moi. J’ai envie de bouger, de profiter, d’oser, de tester, d’explorer… Et je sais que bientôt (probablement d’ici un ou deux ans) je changerai d’état d’esprit et que j’aurai sûrement envie de me poser.
  • La faute à ces bouquins : Dans les Forêts de Sibérie de Sylvain Tesson, Anna Karénine de Tolstoï, Michel Strogoff de Jules Verne, Caroline en Russie de Pierre Probst, Le Gourmet Solitaire de Jirô Taniguchi, Kafka sur le Rivage de Haruki Murakami, les nouvelles de Tchekhov, Le Crime de l’Orient-Express d’Agatha Christie…
  • Et la faute au cinéma ! Miyazaki, Kore-eda, Naomi Kawase, Zhang Yimou, Ozu, Ang Lee et leurs comparses m’ont attirée dans leurs filets asiatiques.
  • Je l’ai déjà écrit maintes fois : J’ADORE prendre le train. Surtout les trains à couchettes, que j’ai déjà eu le plaisir d’expérimenter en Thaïlande et au Rajasthan !
  • Miam, miam, miam… La bouffe russe. La bouffe mongole (moins convaincante paraît-il, mais si dépaysante !). La bouffe chinoise. La bouffe japonaise (what else ???). Le thé, le thé, le thé et le thé. Et vous parler de tout ça sur mon blog, bien-sûr 🙂
  • Les églises orthodoxes, le palais de la Grande Catherine, les dômes colorés, les ponts, les yourtes, la Grande Muraille, les pagodes, les temples bouddhistes et shintô, les pavillons de thé, les 7/11 (Seven Eleven) et les gratte-ciel de Shibuya.
  • Les forêts de bouleaux, les steppes, l’Oural, le lac Baïkal, encore les steppes, le désert de Gobi, le mont Aso, les plages d’Okinawa, la mer intérieure, les Alpes japonaises et les neiges d’Hokkaido.
  • Tout ça, je veux continuer à vous l’écrire, sur ce blog ou ailleurs.
  • Écrire, ça donne du sens à la vie (et en plus on n’en a qu’une !)
  • Est-ce qu’on peut vraiment justifier ses rêves ?

Mes chers Radis, pas d’inquiétude, je vais tous vous emmener dans mes bagages pour ce beau voyage en terre de rêves ! Alors à bientôt 🙂

Cet article a 20 commentaires

  1. criclecroque

    Oh comme c’est magnifique ça poulette comme triple projet!
    Toute mon excitation, mes voeux vers toi et ce bel élan que je reconnais bien que cest le timing pour toi!!!
    Seul bémol a cette super présentation: Tu ne vas pas” essayer” d’écrire, tu vas juste écrire , tant sue tu peux , a fond la caisse.
    Cest si bien de te lire!
    Grosse Gross bises

    1. Marion

      Ouiiii mais c’est intimidant d’écriiiire… Mais promis, je me lance à fond d’ici la fin de l’été 😉 Ma décision est fermement prise.
      Et je compte bien sur vos relectures, of course 🙂

  2. Julie

    Très beau(x) projet(s) en perspective ! Je me réjouis d’avance pour tes papilles. 😀
    Peut-être pourra-t-on se croiser en région iséroise cet été avant ton grand départ ! 😉

    1. Marion

      oui oui oui avec plaisir !! On va fomenter ça 😉

  3. Soeurette

    Ohlàlà que c’est chouette, ohlàlà que ça fait rêver!
    Je croise tous mes doigts et mes orteils pour le visa vacances-travail au japon, surtout que si tu y vas je compte bien en profiter pour m’incruster au moins une semaine ! Si tu es OK et dispo, j’adorerais venir te rentre une visite au cours de ton périple !

    1. Marion

      OUIIII EXCELLENTE IDEE !!!
      Tu vas adorer le Japon, évidemment. En plus il n’y a pas plus safe pour voyager entre filles, ça nous changera du Rajasthan 😉
      Je relaie d’ailleurs cette idée à toute personne qui lit ce commentaire, connue ou inconnue : je partagerai avec grand plaisir de petits ou gros bouts de mon périple, et toute personne qui veut se joindre à moi ou juste venir me faire un coucou est bien-sûr la BIENVENUE 🙂

  4. falzon

    J’en reste sans voix Marion… bravo, c’est maintenant ou jamais! plus tard tu te poseras mais pour l’instant FONCE, PROFITE, ECLATE TOI, EXPRIME TOI, RENCONTRE ET DECOUVRE. et surtout ne change rien, c’est comme ça qu’on t’aime, si lumineuse et énergique
    à demain 🙂

    1. Marion

      Merci Marie t’es au top, je savais que tu me soutiendrais 😉 Qui sait ? Peut-être que je croiserai ton fils en WWOOFing, hahaha !

  5. Claire de lune

    Waouh !
    Je t imagine très bien dans ces trains et les steppes t imprégner des paysages, des ambiances, échanger avec les autochtones. Ce voyage est très romanesque en soi, il va sans doute t inspirer pour réaliser ton 3eme rêve 😃
    Super Marion

    1. Marion

      Ah oui c’est bien vrai, je trouve qu’il n’y a rien de tel que le train pour se sentir inspirée en plus ! 😉

  6. Yohann

    Absolument fasciné par ton projet ! Comme je t’ai déjà dit de vive-voix, je suis admiratif de ton courage et ta capacité à surmonter les obstacles et tes peurs pour pouvoir enfin réaliser tes rêves. Tu ne te fermes vraiment aucune porte et tu te bouges le derche pour y arriver, je rêverai d’être aussi entreprenant !
    Clairement le parcours que tu nous décris fait rêver, cet itinéraire des confins de l’Europe continentale vers ceux de l’Asie promet d’être des plus incroyables en termes de découvertes, de paysages parcourus et de cultures rencontrées. Meilleure décision ever, ça va être démentiel ! Hâte de lire le récit de tes pérégrinations sur ton blog, et pourquoi pas venir te rejoindre quelque temps au Japon si le Dieu du flouz m’accorde ses bonnes grâces !!! 😛

    PS : ptite coquille dans ton article, tu parles de “bouffe mongolienne”, ça m’a fait explosé de rire !!! Le terme “mongol(e)” me paraît mieux approprié si tu veux éviter les incidents diplomatiques !! XD

    1. Marion

      Hahahaha merci Yohann pour la coquille, je l’avais pas du tout vue à la relecture xD ça aurait pu s’intégrer joliment dans notre Scrabble irrévérencieux, n’est-il pas ?
      Et surtout merci pour tes encouragements. Je compte bien sur toi pour venir me rejoindre au Japon mec !!! Je prie pour toi le dieu du flouz.

      1. Hildegard

        C est Ganesh, je crois ; .)

        1. Marion

          Et au Japon, Kitsune le renard… Mettons toutes les chances de notre côté 😉

  7. Hildegard

    Un merveilleux projet.Je me réjouis pour toi.je vais mettre des épingles sur ma mappemonde et des petits sous dans un cochonnet 😉 gros bisous

    1. Marion

      Oooooh oui que je serais contente de partager avec toi un bout de Japon (ou autre !!) ^^
      Gros bisous

  8. Crapulax

    J’ai bien pris mon temps pour lire ton article en plusieurs fois ^^
    C’est très enthousiasmant tout ça !
    J’ai hâte de relire les premiers jets de ton roman et de lire tes prochains articles lors de ton périple !
    Bises et en avant !

Les commentaires sont fermés.